Sports

Quel moteur et quel pilote pour Andretti en F1 ?

Quel moteur et quel pilote pour (...)

La F1 a accueilli hier avec une grande réserve l’annonce de l’alliance entre Andretti Global et General Motors (via Cadillac) pour une entrée dans le sport.

Suite à l’ouverture à venir d’une expression formelle d’intérêts, les deux entités américaines ont déjà communiqué sur leur intention de se positionner lorsque le processus sera lancé par la FIA.

Mais la FOM a souligné immédiatement que “un certain nombre de conversations se poursuivent et ne sont pas aussi visibles que d’autres. Nous voulons tous nous assurer que le championnat reste crédible et stable et toute demande de nouvel entrant sera évaluée sur des critères permettant d’atteindre ces objectifs par toutes les parties prenantes concernées. Toute demande de nouvel entrant nécessite l’accord de la F1 et de la FIA.”

Même le site officiel de la F1 n’a pas du tout traité l’annonce ! Pourquoi cette frilosité ? Peut-être pour ne pas prendre partie mais aussi car certains éléments restent flous, comme la motorisation.

En effet, Andretti Cadillac arriverait en F1 “avec un accord déjà passé avec un fournisseur existant”. Certains évoquent Honda, ce que le patron de GM n’a pas démenti hier et d’autres Renault. Andretti avait notamment évoqué cette piste du V6 turbo hybride français courant 2022.

En bref il est peu probable qu’un V6 GM ou Cadillac soit prêt en 2026 et c’est peut-être ce qui pourra constituer un frein au projet pour la F1 ou la FIA. Surtout si d’autres projets de constructeurs émergent comme ceux de Ford, Hyundai et surtout Porsche.

Si le moteur est donc encore “à définir” dans le projet qu’Andretti déposera à la FIA, côté pilotes, Michael Andretti a pour envie d’avoir un projet 100% américain avec “au moins” un pilote made in USA. Et le nom est évidemment déjà connu.

“En ce qui concerne les pilotes, nous avons définitivement un plan pour avoir un pilote américain et je pense que vous savez tous qui est en tête du liste pour ça. Avec Colton Herta, nous avons actuellement un pilote sous contrat en IndyCar et nous voulons donc vraiment le pousser en F1 pour nous assurer que nous avons au moins un pilote américain dans nos baquet.”

Related Articles

Back to top button