Sports

Steiner raconte ‘l’appel très court’ pour son licenciement

Steiner raconte 'l'appel (...)

Günther Steiner est revenu en détail sur l’appel téléphonique qui lui a valu d’être licencié de son poste de directeur de Haas F1. L’Italien s’est vite montré fataliste, puisqu’il a compris que Gene Haas ne voulait pas renouveler son contrat pour diriger la structure.

“Il m’a appelé” raconte Steiner à Autocar. “C’était tout à fait inattendu. Je me suis dit ’Ok, qu’est-ce que tu veux me dire ?’ Il m’a dit ’je ne veux pas prolonger le contrat’.”

“J’ai répondu ’au final, c’est ta décision. C’est ton équipe et le contrat est terminé. Que puis-je faire ? Est-ce que je pense que c’est bien ou pas ? Quoi que je dise, tu ne seras pas d’accord. Alors, restons-en là’. C’était un appel très court, il n’y a pas eu de grande discussion ou quoi que ce soit d’autre.”

“C’était aussi très étrange. Vous travaillez avec quelqu’un pendant dix ans et vous recevez cet appel… C’est bizarre. Mais ça allait. Je suis passé à autre chose. Je vais de l’avant. Quoi qu’il en soit, je ne pouvais plus croire en ce qui se passait là-bas.”

“On ne peut plus rien faire” avec le modèle Haas F1

Interrogé sur le fait qu’il ne pouvait plus croire en Haas F1, Steiner réitère ses propos en assurant que Gene Haas n’investit pas assez, y compris en cette période de plafond budgétaire, pour faire progresser son équipe.

“Il fallait changer quelque chose. Je ne dis pas que Haas a mal agi. Tous les autres l’ont fait correctement. La F1 a changé depuis les débuts de Haas jusqu’à ce qu’elle est devenue au cours des cinq dernières années.”

“C’est un jeu complètement différent. Ce sont toutes des équipes fortes. Il suffit d’ouvrir les yeux, si l’on comprend la F1, et de regarder ce que font les autres – et Haas ne le fait pas. À un moment donné, on ne peut plus rien faire avec l’approche de Haas.”

“Elle n’est tout simplement plus représentative de l’époque. Une fois que tout le monde a compris ce plafond budgétaire, tout le monde a commencé à investir dans l’infrastructure pour tirer le meilleur parti du budget opérationnel.”

“À l’heure actuelle, si vous achetez des choses, ce n’est pas la meilleure façon de procéder. Il faut investir, pas seulement dépenser de l’argent, mais investir de l’argent pour obtenir de l’argent, et Gene ne voulait pas faire cela.”

“Et encore une fois, s’il ne veut pas le faire, il a parfaitement le droit de ne pas le faire. Je n’essaie pas de lui apprendre comment faire les choses, car c’est lui qui possède l’équipe.”


Related Articles

Check Also
Close
Back to top button